Créer votre épicerie personnelle

Vous est-il déjà arrivé de vous dire que vous n’aviez vraiment plus rien à manger alors que vos armoires regorgeaient de victuailles entassées plic ploc ? Ou même tout simplement de manquer d’idées ?

Si je ne peux prétendre vous offrir la solution miracle, voici une manière on ne peut plus simple de vous faciliter la vie.
Ne retenez plus votre souffle ! Il s’agit d’établir votre épicerie personnelle.
Personnelle, parce que son contenu dépend de vos goûts, habitudes et même de vos finances.

Commençons par le principe, dans d’autres publications, suivrons des idées de produits à tester.
Il s’agit donc, comme le nom l’indique, de déterminer les aliments que vous utilisez, ou souhaiteriez utiliser, souvent et de les disposer de manière à pouvoir facilement les assembler. Il ne s’agira pas ici des produits frais qui varient au fil des saisons, mais nous pourrons en discuter une prochaine fois.

Peu d’entre nous sont habités par la passion du rangement, mais établir des catégories, et s’y tenir, fait gagner énormément de temps, tout en évitant le gaspillage (et les achats en double ou triple). Le classement aussi vous est personnel. Vous pouvez décider de le faire par « fonctions » (pâtisserie, cuisines du monde, repas pour bébé…), par conditionnement (toutes les boîtes de conserves ensemble, tous les produits séchés ailleurs…), par catégories alimentaires (céréales, légumineuses, épices…) ou de toute autre manière vous correspondant.
Pour l’exemple, je vous explique ma manière de faire, à savoir par catégories alimentaires et parfois par fonctions et fantaisie.

Les céréales « de l’assiette » sont réunies. Il s’agit donc des pâtes, nouilles, riz, blé, orge, semoule, polenta, millet. Et même le sarrasin qui n’est pas une céréale, mais dont je me sers de la même manière). « De l’assiette », parce que les farines sont dans une autre catégorie, avec les fécules et la chapelure. Rien ne vous empêche de créer une catégorie « pâtes » avec 10 formes, ou couleurs, différentes de pâtes.

Les légumineuses constituent une autre grande catégorie. Les sèches en vrac (haricots, fèves, lentilles…), les cuites en bocaux ou boîtes (surtout les pois chiches et leur précieuse aquafaba), les protéines de soja texturées et médaillons. Puis, sacrilège, le maïs en boîte, qui n’est pas une légumineuse, parce que j’en ai envie. L’important étant que vous vous y retrouviez dans votre propre logique de classement.

• Une autre grande catégorie est celle « des trucs pour donner du goût » qui va des antipasti à une partie des épices (l’autre partie est sur une étagère murale spéciale épices bien trop petite) en passant par la sauce soja, le miso en cube, des tas de sauces et marinades à tester et même le bouillon de légumes déshydraté. Mais je garde mes herbes aromatiques sèchées ailleurs, parce que pas la place. On fait comme on peut !

• Puis les oléagineux

Les graines

La pâtisserie

Les huiles et vinaigres ont également leur emplacement.

Et plein d’autres encore.

• On pourrait même envisager de faire des catégories par personne, pour les goûters ou autres.

J’ai beaucoup d’aliments en réserve parce que j’aime varier, tester et improviser. Mais il n’est nullement nécessaire de faire comme moi. Il s’agit précisément de votre épicerie personnelle.
Si vous possédez des produits dont vous ne vous servirez jamais, débarrassez-vous-en (ils feront peut-être des heureux) ! Ils ne font que vous encombrer.

Si vous n’avez pas beaucoup d’idées, en cuisine, choisissez quelques recettes que vous aimez pour obtenir des associations de saveurs de base qui varieront au fil des saisons avec les goûts des fruits et légumes frais disponibles.
Par exemple, si vous aimez les curry rapides, prévoyez d’avoir toujours les épices adéquates, une légumineuse en conserve, de la crème (coco, soja ou même avoine, voire riz, tout ce que vous aimez; j’aime associer la coco à une autre crème) et du riz (ou une autre céréale). Ça fonctionnera avec tous les légumes (peut-être même fruits, si vous aimez le sucré-salé) frais que vous aurez achetés.
Ou vous pouvez vous adjoindre les services d’une aide-cuisinière pour vous aidez à établir votre épicerie et des recettes de base qui émoustillent vos papilles.

Nous nous retrouverons bientôt pour des idées d’aliments à tester dans votre épicerie. ; )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *